Varonne

Comm. VS, distr. de Loèche, rive droite de la vallée du Rhône, en amont du bois de Finges. 1225 Varonam, all. Varen. 282 hab. en 1798, 413 en 1850, 484 en 1900, 605 en 1950, 602 en 2000. Sépulture du Bronze, ayant livré notamment un poignard rhodanien triangulaire. Le diocèse de Sion acheta en 1241 des domaines à V. aux Varona qui les administrèrent ensuite comme fiefs. La tour de la Dala avec pont-levis date du XIIIe s. V. acquit en 1363 un huitième de l'alpage zum Stein, en 1379 le champ des Condémines, en 1382 les domaines de l'évêque et en 1383 l'alpage communal de Blechten. La commune réglementa en 1484 et 1493 l'usage du bisse de la Dala, arrêta le tracé des limites avec Loèche (1556) et Salquenen (1666). La première corporation paysanne vit le jour en 1543, la dernière en 1816. Au spirituel, d'abord rattachée à Loèche, V. fut érigée en paroisse en 1783; l'église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, incendiée par les troupes françaises en 1799, fut reconstruite en 1800-1804, 1870-1871 et 1967-1969. De 1986 à 1990, on construisit le pont sur la Dala et la route conduisant à Loèche. La vigne constitue la principale ressource économique (61% des emplois dans le secteur primaire en 2005). De nombreux habitants de V. travaillent hors de la commune, notamment à Sierre, Loèche, Loèche-les-Bains et Chippis.


Bibliographie
– P. Heldner et al., Aus Varens Vergangenheit, 1969

Auteur(e): Alois Grichting / DVU