Unterems

Ancienne commune VS, district de Loèche, ayant fusionné en 2013 avec Tourtemagne pour former la commune de Tourtemagne-Unterems. Dominant la vallée du Rhône, sur la rive gauche, elle comprenait, outre le village d'U., les hameaux de Ze Schmidu, Feldishaus (chapelle Notre-Dame) et Prupräsu. 1270 inferiorem hemesa. 62 hab. en 1802, 114 en 1850, 133 en 1900, 197 en 1950, 161 en 2000. Des tombes en dalles du haut Moyen Age attestent d'une ancienne colonisation. U., qui appartenait à Tourtemagne au XIVe s., apparut comme commune en 1419 et se dota de statuts communaux (Bauernzunft) en 1457; renouvelés au XVIe s., ils incluèrent partiellement Oberems. U. constitua une commune avec Tourtemagne en 1479, dans laquelle U. assumait, en 1501, un cinquième des fonctions et des charges. U. et Oberems se séparèrent de la paroisse de Loèche en 1728 pour former celle d'Ems. L'église paroissiale Saint-Barthélemy fut érigée à U. en 1803 (rénovée en 1946, 1984 et 2008). Un funiculaire (1952) et une route (1961) relient U. à Tourtemagne. A côté de l'élevage et de l'économie alpestre, le secteur tertiaire est pourvoyeur d'emplois. En 2000, 67% de la population active travaillaient dans la vallée (surtout à Tourtemagne et dans l'industrie à Viège et à Steg); une partie se livrait à une activité agricole accessoire à U.


Bibliographie
– A. Grichting, «Oberems und Unterems», in Wir Walser, 17, 1979, 26-32

Auteur(e): Alois Grichting / VL