Jeck, Lothar

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 25.4.1898 à Bâle, décès 21.9.1983 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Viktor, tapissier. ∞ 1923 Lily Dierks. Formation de laborantin photographe chez W. Dierks à Bâle (1913-1917). De 1924 à 1971, J. eut son propre studio photo, puis fut reporter indépendant pour les éditions Ringier de 1925 à 1948. Ses reportages photographiques des années 1930 et 1940 sur le chômage, les Jeux olympiques de 1936 à Berlin, la landsgemeinde d'Appenzell, le ghetto de Varsovie en 1938, la mobilisation de 1939, le plan Wahlen et jusqu'à sa documentation sur les destructions dans l'Allemagne d'après-guerre, conservent une grande valeur pour l'histoire contemporaine et sociale. Son langage visuel, sobre et précis, servi par un grand sens de la composition, visait à faire ressortir l'essentiel du sujet. De nombreuses expositions lui ont été consacrées. J. a laissé quelque 50 000 négatifs.


Bibliographie
– H.-P. Platz, Augenzeuge Lothar Jeck, 1983
– R. Jeck, M. Pusterla, Sportreporter Lothar Jeck, 1997

Auteur(e): Georg Sütterlin / FP