14/07/2011 | communication | PDF | imprimer | 
No 2

Bischof, Werner

L'édition imprimée de cet article comporte des images. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 26.4.1916 à Zurich, décès 16.5.1954 au Pérou, prot., d'Eggersriet. Fils d'Adalbert, commerçant, et de Maria Schmid. ∞ 1949 Rosa Helene Mandel (Rosellina Burri). L'enfance de B. à Waldshut (D) fut marquée par la mort précoce de sa mère. De 1932 à 1936, il suivit les cours de photographie de Hans Finsler à l'école des arts et métiers de Zurich, où plantes et coquillages furent ses premiers sujets. Après ses études, B. ouvrit un atelier de photographe et de graphiste. En 1938, il signa des affiches photographiques et travailla comme photographe de mode pour les éditions Amstutz et Herdeg. Il participa à l'Exposition nationale de 1939. Ses natures mortes furent publiées pour la première fois en 1942 dans le magazine culturel Du. En 1944-1945, B. publia ses premiers reportages comme membre du groupe d'artistes Allianz. A la fin de la guerre, il illustra une édition spéciale de Du, à la couverture provocante, consacrée aux destructions en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. En 1946, le portfolio 24 Photos donnait un concentré de son œuvre. B. voyagea dans toute l'Europe entre 1946 et 1948 pour le Don suisse pour les victimes de la guerre, d'où un numéro spécial de Du en juin 1949, aux photos très fortes, qui rendit B. célèbre au niveau international. Suivirent des travaux pour les journaux britanniques Picture Post, Illustrated et Observer. En 1949, B. devint membre de l'agence Magnum, fondée en 1947 par Robert Capa, David Seymour, Henri Cartier-Bresson et George Rodger, qui fut la plus importante coopérative de photographes engagés de l'après-guerre. Il participa à la fondation du Collège des photographes suisses. Son reportage sur la faim en Inde parut en 1951 dans plusieurs journaux, notamment dans l'illustré américain Life. B. se rendit ensuite en Corée et au Japon pour Magnum. Pendant son séjour dans ce dernier pays en 1952, ses doutes se multiplièrent sur la possibilité de changer la société par la photographie et le journalisme. Il se consacra alors à nouveau à l'image esthétique et à l'essai, comme le montre son recueil Japon (1954), unanimement salué. Il voyagea ensuite en Indochine comme correspondant de guerre pour Paris Match. En 1953, B. se prépara à New York pour un grand reportage sur l'Amérique du Sud pour Magnum et Life, qui le conduisit au Mexique, au Chili et au Pérou. Il mourut au cours de ce voyage, lors d'un accident de voiture dans les Andes, à 38 ans. B. compte parmi les photographes suisses les plus renommés au niveau international. Lorsqu'il réalisa les dangers et les limites du journalisme photographique, il chercha à le combiner avec sa démarche de jeunesse. L'unité entre l'esthétique et l'éthique qui en résulta fait de son œuvre un classique, qui rend la détresse humaine au travers d'images dignes et fortes.


Bibliographie
– M. Bischof, éd., Werner Bischof, 1990 (avec bibliogr.)

Auteur(e): Guido Magnaguagno / EMA