30/07/2007 | communication | PDF | imprimer

Gampel

Comm. VS, distr. de Loèche, sur la rive droite de la Lonza, au débouché du Lötschental, comprenant G. (incendié en 1890) et le hameau de Jeizinen (incendié en 1793), qui est aujourd'hui une station touristique reliée par câble à G. et par route à Loèche. 1238 Champilz. 330 hab. en 1850, 531 en 1900, 2086 en 1910 (construction du Lötschberg), 798 en 1950, 1301 en 2000. En 1339, G. est cité en tant que commune indépendante et fait partie des communes du dizain de Loèche qui s'unissent pour la sauvegarde de leurs intérêts (1357). G. se dote de statuts communaux (Bauernzunft) en 1545, le hameau de Jeizinen en 1674. La chapelle de G., dédiée à saint Théodule, est consacrée en 1442, tandis que Jeizinen abrite une chapelle du milieu du XVIIe s. (une nouvelle chapelle fut construite en 1965-1966). En 1663, G. est érigé en paroisse, séparée de celle de Loèche, et voit la construction d'une église, remplacée par un nouvel édifice en 1880. En 1723, maison communale d'influence baroque. La querelle de 1616 opposant G. à Steg en raison du débordement de la Lonza conduit la Diète à établir entre les deux communes, une frontière définitive qui correspond à la limite entre le dizain de Rarogne et celui de Loèche. De 1869 à 1875, correction du Rhône. En 1897, G. voit la construction de l'usine hydroélectrique Lonza Elektrizitätswerke und Chemische Fabriken AG Gampel, ancêtre de Lonza SA, bientôt concurrencée par l'usine de Viège (1929). L'usine de G. est abandonnée en 1999. Avec l'industrie, G. devient une commune riche, dont l'économie est stationnaire au début du XXIe s. Première gare de chemin de fer commune à G. et à Steg sur la ligne du Simplon (1877). En 1930-1932, construction de l'école. En 1980 et 1985, il est question de réunir les communes de G. et de Steg pour former la commune de Lonza. Depuis 1986 a lieu chaque été un festival rock, l'Open Air Gampel.


Bibliographie
– F. Schnyder, Chronik der Gemeinde Gampel, 1949

Auteur(e): Rachel Siggen-Bruttin