Ergisch

Comm. VS, distr. de Loèche. Village situé à 1090 m au-dessus de la rive gauche du Rhône, à l'entrée de la vallée de Tourtemagne. 1203 Mons de Argessa. 210 hab. en 1802, 270 en 1850, 270 en 1900, 247 en 1950, 176 en 2000. La première mention de la commune date de 1355 et les plus anciens statuts (Bauernzunft) de 1497. Aux XVe et XVIe s., la commune racheta diverses dîmes. La localité brûla probablement vers 1600. E. fit partie jusqu'en 1663 de la paroisse de Loèche, puis de celle de Tourtemagne. Le rectorat, établi en 1798, fut érigé en paroisse en 1861 et l'église du Saint-Esprit, dont l'intérieur a été restauré en 1964, édifiée dans un style néoroman en 1890. Vers 1900, des habitants d'E. émigrèrent aux Etats-Unis et en Amérique du Sud. A l'économie alpestre traditionnelle succéda dans les années 1960, comme principale source de revenus, le travail en usine dans la vallée du Rhône (Steg, Chippis, Viège), complété par une agriculture extensive (élevage des moutons), puis plus tard le tourisme, qui joua un rôle grandissant (env. 22 500 nuitées en 2001 avec Obermatten et la vallée de Tourtemagne). Le téléphérique vers la vallée du Rhône fut construit en 1953 (supprimé en 1981) et la route ouverte en 1962.


Bibliographie
Ergisch, 1990

Auteur(e): Werner Bellwald / WW