No 1

Wackernagel, Hans Georg

naissance 24.7.1895 à Bâle, décès 23.12.1967 à Riehen, prot., de Bâle. Fils de Jacob ( -> 2). ∞ 1926 Emma Charlotte Riggenbach, fille d'Eduard, ingénieur et député au Grand Conseil. Gymnase à Göttingen, études d'histoire, de philologie classique et de langue et littérature allemandes à Genève et Bâle, doctorat (1921), formation complémentaire à Munich et Vienne, brevet de maître de gymnase et stages au gymnase classique, au Musée historique et aux Archives d'Etat à Bâle. Privat-docent dès 1930, puis professeur extraordinaire dès 1938 à l'université de Bâle (sciences auxiliaires de l'histoire et étude des traditions populaires médiévales). W. commença en 1941 les travaux d'édition de l'ouvrage Die Matrikel der Universität Basel, comprenant les biographies de tous les étudiants de l'université de Bâle, y compris ceux connus uniquement par des sources extérieures. Ses contributions traitant des traditions populaires modifièrent l'image des anciens Confédérés (par exemple Altes Volkstum der Schweiz, 1956). W. s'occupa en particulier de la figure de Guillaume Tell, du phénomène des masques, des mœurs religieuses et guerrières, ainsi que de la culture nobiliaire et paysanne. Prix scientifique de la Ville de Bâle (1964).


Bibliographie
Zur Erinnerung an Hans Georg Wackernagel-Riggenbach, 1968
– T. Bühler, «Verzeichnis der Schriften von Prof. Dr. Hans Georg Wackernagel», in Schweizer Volkskunde, 58, 1968, 19-22
– F. Graf, «Von Knaben und Kämpfern», in Wider das "finstere Mittelalter", 2002, 237-243

Auteur(e): Marianne Wackernagel / OME