Albinen

Comm. VS, distr. de Loèche, comprenant le village d'A., les hameaux de Chermignon et Torrent, les anciennes habitations temporaires, aujourd'hui villages de vacances, d'Ober Dorbu et Tschingere. 1224 Albignun, autre forme: Albinnon, ancien nom français: Arbignon. 370 hab. en 1850, 380 en 1900, 323 en 1950, 261 en 2000. Les toponymes romans indiquent une occupation préalémanique. Communauté attestée en 1291, A. se détacha peu à peu du vidomne épiscopal de Loèche au cours du XIVe s. et élut dès lors ses deux procureurs. Les statuts communaux datent de 1552. Jusqu'à son érection en paroisse (1737), A. fut rattaché à l'église mère de Loèche. A. fut jusqu'en 1930 une commune purement agricole avec une économie mixte à plusieurs niveaux (céréaliculture, élevage, viticulture), puis la construction de la route Loèche-A. en 1956 fit augmenter le flux des navetteurs vers Loèche, Chippis (usine d'aluminium) et Sierre. Il restait deux exploitants agricoles à titre principal en 2000. Profitant de la proximité de Loèche-les-Bains, atteignable par une route dès la fin des années 1970 (autobus dès 1982), A. construisit des résidences secondaires et put freiner l'émigration grâce à l'essor du tourisme (domaine skiable de Torrent, Echelles d'A.).


Bibliographie
– K. Metry, Rechtsgeschichtliche Entwicklung der Gemeinde Albinen bis zum Erlass der Bauernstatuten vom Jahre 1552, mém. lic. Berne, 1954 (MV)

Auteur(e): Alma Treyer / AB