Conférence des évêques suisses (CES)

La CES fut fondée en 1863 à Soleure sur l'initiative du vicaire général de Coire Theodosius Florentini. Elle compte les évêques et les évêques auxiliaires de Bâle, Coire, Saint-Gall, Sion, de Lausanne, Genève et Fribourg, et de Lugano, ainsi que les abbés de Saint-Maurice et d'Einsiedeln, abbayes territoriales. Depuis 2001, les évêques en retraite en font également partie dans la mesure où une tâche précise leur est confiée. Bien que la CES soit l'une des plus anciennes institutions de ce genre, elle n'eut d'abord que peu de retentissement à l'extérieur. Au cours des premières décennies, elle fut surtout occupée à décider d'une attitude commune face aux empiètements de l'Etat. En 1920, les évêques se défendirent contre la tentative du Saint-Siège d'imposer le nonce (Nonciature) comme président de la Conférence. La conscience d'appartenir à une église locale déterminée - juridiquement chaque diocèse dépend directement de Rome - découragea des initiatives communes plus poussées. En 1967, les statuts de 1863 furent remaniés dans l'esprit de Vatican II. Depuis lors, la CES se considère comme l'organe directeur de l'Eglise catholique en Suisse. Ses décisions ont valeur législative dans le cadre des normes établies par le droit canonique. Ses organismes permanents sont l'assemblée, le présidium et, depuis 1971/1972, le secrétariat fixé à Fribourg. La CES se réunit quatre fois par an en assemblée ordinaire, plus souvent si nécessaire. Elle recourt à l'avis d'experts et elle est consultée par la Confédération pour des problèmes sociaux ou ecclésiastiques. Les tâches de la CES sont réparties en treize domaines, dont liturgie, jeunesse, œcuménisme, mariage et famille. Dans les questions importantes concernant la société, la CES s'efforce de parvenir à un consensus avec les autres Eglises et les communautés religieuses. En 2001, ses statuts ont été une nouvelle fois révisés.


Bibliographie
Rapports annuels de la CES, 1987-
– R. Astorri, La conferenza episcopale svizzera, 1988

Auteur(e): Victor Conzemius / WW