Agettes, Les

Ancienne commune VS, district de Sion (d'Hérens jusqu'en 2016), partie de la commune de Sion depuis 2017. Sur la rive gauche du Rhône. Au-dessus des agglomérations (Crête-à-l'Œil, La Vernaz, Les A., entre 980 et 1200 m), habitats dispersés de mayens (chalets de Sédunois dès le XVIe s.) puis forêts et alpages (station touristique des Mayens de l'Ours, dès 1982). 1190 Agietes, Gieti, 1964 Les Agettes (auparavant Agettes). Env. 50 hab. en 1557, 143 en 1798, 278 en 1900, 239 en 1950150 en 1970, 270 en 2000. Seigneurie de l'évêque de Sion, inféodée à diverses familles nobles jusqu'en 1798; métralie en 1382. Une communauté des hommes d'A. et de La Vernaz est attestée au début du XIVe s. A. fit partie du dizain de Sion jusqu'en 1798. Incorporée de 1798 à 1815 au district d'Hérémence, la commune fusionna avec Vex de 1810 à 1813 puis devint autonome en 1814. A. appartint à la paroisse de Vex depuis le XIIe s.; érection d'une paroisse en 1965 (Cœur immaculé de Marie). Le secteur primaire régressa au cours du XXe s. (88% des actifs en 1910, 75% en 1941, 1,8% en 1990) au profit du secondaire, puis du tertiaire. La population résidante se stabilisa à la fin du XXe s. avec le développement du tourisme et la proximité de Sion (12 km) qui attire de nombreux pendulaires.


Bibliographie
– C. Allegra, R. Jordan, Région de Thyon, 1973

Auteur(e): Danielle Allet-Zwissig