22/08/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Kleinandelfingen

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. ZH, distr. d'Andelfingen. Comm. civile (Zivilgemeinde) jusqu'en 1965. Tête de pont sur la rive droite de la Thur, avec les villages d'Oerlingen (comm. civile jusqu'en 1994) et Alten (comm. civile jusqu'en 1968). Vers 1270 ex opposito Andolfingen ultra Thuram, 1303-1309 Andolfingen ennunt der Ture, 1427 Minder Andellfingen, 1474 von cleinen Andelffingen. Oerlingen 1241 in villa Oerlingin. Alten 1361 Alta. 17 ménages en 1468, 362 hab. en 1634, 1114 en 1850, 1036 en 1900, 949 en 1950, 1202 en 1970, 1821 en 2000. Vestiges d'habitat romain à Oerlingen (Bergli). Grande nécropole du haut Moyen Age à Oerlingen, tombes trouvées à K.-Zelgli. Ruines du château fort de Wesperspül au sud d'Alten. Un pont sur la Thur entre K. et Andelfingen est mentionné en 1324, le bac parallèle était un fief du couvent de Rheinau. Ce dernier détint la basse justice sur K. jusqu'en 1798. Vers 1300, les Habsbourg exerçaient la haute et la moyenne justice sur les biens du couvent de Rheinau à K. (une ferme et six manses) et Oerlingen (une ferme). En 1315, ils engagèrent le droit de moyenne justice (Vogtrecht) d'Oerlingen aux Truchsessen de Diessenhofen. Ceux-ci acquirent aussi, vraisemblablement avant 1420, ce même droit sur le village de K. Les deux furent réunis dans la seigneurie de Trüllikon, qui changea de mains plusieurs fois et passa en 1556 aux chanoines augustins de Kreuzlingen. Au début du XVIIIe s., le chapitre perdit une bonne partie de ses droits à K. au profit du bailliage d'Andelfingen. La haute justice sur le village de K. passa avant 1489, peut-être dès 1434, à la ville de Zurich avec la seigneurie d'Andelfingen. Oerlingen appartenait au comté de Kyburg, qui devint provisoirement zurichois en 1424, définitivement en 1452. La commune de K. dans ses limites actuelles date de 1804. K. fait partie de la paroisse réformée d'Andelfingen. Une chapelle du bas Moyen Age, mentionnée en 1370, fut sécularisée à la Réforme (en 1688, elle servait de maison de commune). L'église catholique bâtie en 1939 dépend de la paroisse d'Oberstammheim. A l'époque moderne, chaque fraction connut une organisation communautaire. L'accès à la bourgeoisie fut réglementé en 1542 pour Alten, en 1560 pour K. D'après le plan des dîmes de 1661, le territoire communal se composait de terres arables pour 57% et de forêts pour 42%. La pisciculture du couvent de Rheinau ("lac d'Oerlingen" en 1426) est encore visible sur la carte du canton de 1667, due à Hans Conrad Gyger. En 1850, on recensait à K. 170 paysans, 50 artisans, 2 entreprises de construction, 2 forges et 2 médecins; le village servait donc de centre à la campagne environnante. Le pont sur la Thur à Alten date de la seconde moitié du XIXe s. (passerelle de 1868 à 1877, pont d'acier en 1884, pont de bois depuis 1992), un remaniement parcellaire a eu lieu de 1925 à 1929.


Bibliographie
– E. Stauber, Geschichte der Kirchgemeinde Andelfingen, 3 vol., 1940-1943
– A. Spaltenstein, Der stille Wandel, 1997
– A. Stebler-Cauzo, «Die frühmittelalterlichen Gräber von Oerlingen/Kleinandelfingen», in RSAA, 54, 1997, 245-300
– O. Sigg, «Agrargeografische und -soziale Beobachtungen des 15. bis 17. Jahrhunderts am Beispiel von Kleinandelfingen», in Journal forestier suisse, 157, 2006, 403-407

Auteur(e): Martin Illi / ME