07/05/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Libri confraternitatum [libri memoriales]

Livres essentiellement utilisés dans la liturgie conventuelle au haut Moyen Age, contenant des listes de noms. Ils maintenaient le souvenir de clercs vivants ou morts, voire de laïcs. Les donations complétèrent encore cette mémoire. Sous la forte influence des missionnaires anglo-saxons, ils prirent le relais des anciens diptyques et atteignirent leur plus vaste diffusion aux VIIIe et IXe s. grâce au succès des confraternités de prière. Les couvents de Reichenau et de Saint-Gall se joignirent au mouvement et produisirent de remarquables libri memoriales. De portée universelle, ils furent remplacés par les nécrologies, plus individuelles (Obituaires). Les livres de confraternité en usage chez les laïcs au bas Moyen Age sont également apparentés à ces libri memoriales (Confréries).


Bibliographie
– K. Schmid, «Societas et Fraternitas», in Frühmittelalterliche Studien, 9, 1975
TRE, 7, 195-212
LexMA, 4, 1161; 6, 510-513, 1078-1079
LThK

Auteur(e): Christian Folini / WW