Reckingen (VS)

Ancienne commune VS, district de Conches, ayant formé de 2004 à 2016 la commune de Reckingen-Gluringen avec Gluringen, partie de la commune de Goms depuis 2017. R. était la seule commune de la vallée de Conches à s'étendre sur les deux rives du Rhône; le village s'articule en trois parties à peine reliées entre elles. 1225 Requinguen. 390 hab. en 1802, 342 en 1850, 314 en 1900, 365 en 1950, 356 en 2000. Des tombes en pierre de Hallstatt (500 av. J.-C.) découvertes en 1838 ainsi que des outils, des céramiques et deux lampes à huile de l'époque romaine trouvés en 1941 font de R. la localité la plus en amont de la vallée où l'on puisse remonter à la protohistoire. A la population celte romanisée se superposa une population alémane à partir du VIIIe s. Les plus anciens droits féodaux appartenaient à l'évêque de Sion. Des associations de paysans, créées pour des motifs économiques afin de gérer les propriétés collectives comme les alpages et les biens communaux, entraînèrent au XIIIe s. la formation de la commune. Les habitants de R. rachetèrent les redevances en 1266 et acquirent des droits seigneuriaux en 1339. Les premiers statuts communaux remontent au XVIe s. Constituant l'un des neuf quartiers du dizain de Conches et l'un des quatre quartiers de l'ancienne paroisse mère de Münster, R. fut érigé en paroisse en 1696. Une chapelle mentionnée en 1414 précéda l'église paroissiale de la Naissance de la Vierge (1743-1745), principal édifice religieux baroque du Haut-Valais. A l'époque de sa construction, R. devint le centre artistique de la vallée et compta des facteurs d'orgues, des sculpteurs sur bois et des fondeurs de cloches. En 1749, une avalanche démolit la nouvelle cure et fit plusieurs victimes; en 1970, deux avalanches détruisirent quelques maisons et la chapelle Saint-Antoine, bâtie en 1690, ensevelissant quarante-huit personnes et coûtant la vie à trente d'entre elles. Après la Deuxième Guerre mondiale, l'artisanat disparut progressivement et le nombre de petites exploitations agricoles se réduisit fortement. Depuis le début du XXIe s., le tourisme joue un rôle important. Les deux principaux employeurs de R. sont l'entreprise de construction et de travaux publics Walpen et le DDPS (place de tir DCA à Gluringen).


Bibliographie
MAH VS, 1, 1976, 267-330
Reckingen, Dorf und Pfarrei, 1995
– F. Kreuzer, Goms, 31995, 337-344

Auteur(e): Robert Walpen / FP