07/11/2007 | communication | PDF | imprimer
No 2

Kurth, Ernst

naissance 1.6.1886 à Vienne, décès 2.8.1946 à Münchenbuchsee, de Muri bei Bern (1941). Fils de Leopold, joaillier. ∞ 1917 Marie-Louise Herren. Etudes de musicologie à Vienne chez Guido Adler, doctorat avec une thèse intitulée Der Stil der opera seria von Gluck bis zum Orfeo (1908), habilitation à l'université de Berne avec l'étude Die Voraussetzungen der theoretischen Harmonik und der tonalen Darstellungssysteme (1912). Privat-docent à l'université de Berne (dès 1912), professeur extraordinaire (1920), puis ordinaire (1927) de musicologie. K. exerça une grande influence sur les sciences musicales par son enseignement académique et ses recherches, ainsi qu'à travers ses travaux, souvent réédités, sur le contrepoint (Grundlagen des linearen Kontrapunkts, 1917), l'harmonie romantique (Romantische Harmonik und ihre Krise in Wagners "Tristan", 1920), la forme et la psychologie musicales. Pour K., la musique et le son ne représentaient pas une "percée vers l'intérieur" mais une "poussée de l'intérieur". Fondateur et éditeur de la revue Berner Veröffentlichungen zur Musikforschung.


Oeuvres
Bruckner, 2 vol., 1925
Musikpsychologie, 1931
– L.A. Rothfarb, éd., Selected Writings, 1991
Bibliographie
– K. von Fischer, «Ernst Kurth (1886-1946)», in Ann. suisses de musicologie, N.S. 6/7, 1986-1987, 11-21 (avec liste des œuvres)
– L.A. Rothfarb, Ernst Kurth as Theorist and Analyst, 1988
– W. Krebs, Innere Dynamik und Energetik in Ernst Kurths Musiktheorie, 1998
– H.-P. Rösler, Die Musiktheorie von Ernst Kurth und ihr psychologischer Hintergrund, 1998
– L. Schader, Ernst Kurths "Grundlagen des linearen Kontrapunkts", 2001

Auteur(e): Regula Puskás / FP