06/09/2006 | communication | PDF | imprimer
No 1

Hindemith, Paul

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 16.11.1895 à Hanau (Hesse),décès 28.12.1963 à Francfort-sur-le-Main, prot., Allemand, citoyen américain en 1946. Fils de Robert Rudolf, artisan, et de Maria Sophie Wernecke. ∞ 1924 Gertrud Rottenberg, fille de Ludwig (Lazare), chef d'orchestre. Etudes de violon avec Anna Hegner (au conservatoire Hoch à Francfort, 1907) et Adolf Rebner (dès 1908), de composition avec Arnold Mendelssohn et Bernard Sekles (dès 1912). Premier violon de l'orchestre de l'Opéra de Francfort (1915), professeur de composition à l'école supérieure de musique de Berlin (1927). En Suisse, où il avait joué aussi dans des orchestres de casino, H. donna des concerts comme altiste solo dès 1924. En 1933, ses œuvres furent interdites en Allemagne. La première représentation de son opéra Mathis le peintre eut lieu au théâtre municipal de Zurich en mai 1938. En novembre de la même année, H. émigra à Bluche (comm. Montana), puis il s'exila aux Etats-Unis en 1940. Il enseigna à l'université de Yale (New Haven) dès septembre 1940. Il fut nommé professeur ordinaire de musicologie à l'université de Zurich en 1950 (professeur honoraire en 1957). Deux créations marquantes eurent lieu en Suisse en 1952: celle de la symphonie L'Harmonie du monde, par l'Orchestre de chambre de Bâle, sous la direction de Paul Sacher, et celle de la deuxième version de l'opéra Cardillac au théâtre municipal de Zurich. H. s'installa à Blonay en 1953. Il composa en 1960 la Marche pour orchestre sur une ancienne mélodie suisse, pour le 500e anniversaire de l'université de Bâle. Interprète de premier plan, compositeur et théoricien de la musique, il laisse, outre de nombreux écrits, une œuvre musicale qui compte parmi les plus importantes de son temps.


Bibliographie
– A. Briner, Paul Hindemith, 1971
– H. Straumann, Kleine Erinnerungen an Hindemiths Zürcher Zeit, 1971
Hommage à Paul Hindemith, 1973
– G. Schubert, Paul Hindemith, 1981
– A. Briner et al., Paul Hindemith, 1988
– U. Tadday, éd., Der späte Hindemith, 2004

Auteur(e): Andres Briner / MBA