Obergesteln

Ancienne commune VS, district de Conches, ayant fusionné en 2009 avec Oberwald et Ulrichen pour former la commune d'Obergoms. Village sur la rive droite du Rhône (1353 m), sur une ancienne moraine frontale. 1322 castellione, 1415 obergestillen, ancien nom franç. Châtillon-le-Haut. 249 hab. en 1850, 242 en 1900, 240 en 1950, 195 en 2000. La population d'origine celto-ligure fut romanisée, puis germanisée par les Alamans arrivés aux VIIIe-IXe s. par le Grimsel. Au spirituel, O. releva de la grande paroisse de Münster, avant de s'en séparer en 1493. La chapelle Saint-Martin est mentionnée en 1309 comme centre du rectorat; après la construction de la nouvelle église, consacrée en 1693, on n'en conserva que le chœur, comme ossuaire (fragments de fresques de 1425 env.). Au Moyen Age et sous l'Ancien Régime, O. était l'un des neuf quartiers du dizain de Conches, et une station importante avec souste et péage sur l'axe Oberland bernois-Italie du Nord, entre les cols du Grimsel, du Nufenen et de Gries. L'élevage et l'économie alpestre prédominaient, à côté des transports muletiers. Le statut communal d'O., Unterwassern et Oberwald (usage des alpages, des biens communaux et des pâturages) date de 1515, les premiers statuts de la bourgeoisie de 1647. Une avalanche détruisit en 1720 la moitié occidentale du village et tua quatre-vingt-quatre personnes. Après l'incendie de 1868, on ne rebâtit pas en bois, selon la tradition, mais en pierre. La construction de la route Fiesch-Oberwald (1860-1861) et du chemin de fer Furka-Oberalp (1915) rendirent O. aisément accessible. Mais l'agriculture ne céda la place au tourisme comme principal soutien de l'économie locale qu'après l'inauguration du tunnel de base de la Furka (1982). L'école enfantine et primaire fut gérée en commun par O., Oberwald et Ulrichen dès 1972. Le village de vacances de Schlüsselacker, sur la rive gauche, comprenant 500 lits, est considéré comme une réalisation exemplaire de la parahôtellerie. Un terrain de golf fut inauguré en 1999 au fond de la vallée.


Bibliographie
MAH VS, 1, 1976, 194-214
Obergesteln, 1984

Auteur(e): Robert Walpen / EVU