Fieschertal

Comm. VS, distr. de Conches, dans la vallée de la Weisswasser, comprenant plusieurs hameaux (entre autres Wichul, Zer Flie, Wirbul), dont les plus élevés ont été abandonnés au XVIIe s., ainsi que le glacier de Fiesch, le lac de Märjelen et le Jungfraujoch. 1351 vallis de Vies. 138 hab. en 1850, 181 en 1900, 254 en 1950, 255 en 2000. En 1351, F. est mentionné pour la première fois en tant que communitas. La famille Blandrate (aux XIIIe et XIVe s.) et le chevalier Johann Thomas de Platea (vers 1404) détenaient des droits seigneuriaux. Du XVe s. à 1802, un amman exerça la basse justice au nom de l'évêque; élu par les gens de la vallée dès 1646, il était aussi à la tête de la commune. La frontière avec Fiesch fut fixée en 1590. Le droit de bourgeoisie fut réglementé en 1662. F. forma avec Bellwald l'un des neuf quartiers du dizain de Conches jusqu'en 1798 et releva au spirituel d'Ernen au Moyen Age, de Fiesch dès le XVIe s. La chapelle Notre-Dame à Wichul date de 1688. Commerce de cristaux aux XVIIe-XVIIIe s. Une route carrossable fut ouverte en 1965, la centrale électrique de Flie en 1975. Le tourisme se développe depuis 1970, dans le sillage de Fiesch.


Bibliographie
– A. Briw, Aus Geschichte und Brauchtum der Pfarrgemeinde Fiesch, 1961
– L. Carlen, Gericht und Gemeinde im Goms vom Mittelalter bis zur französischen Revolution, 1967, 132-135
MAH VS, 2, 1979, 397-419
Heimattagung Fiesch-Fieschertal, 1981

Auteur(e): Philipp Kalbermatter / PM