Wädenswil, affaire de

Emeute fiscale, déclenchée par la perception d'un impôt sur la fortune et d'une capitation par la ville de Zurich, pour financer l'acquisition de Winterthour en août 1467. Dans un contexte de tensions entre la commanderie des hospitaliers de Saint-Jean à Wädenswil, qui avait conclu une combourgeoisie avec Zurich, et ses sujets qui revendiquaient plus d'indépendance, ces derniers refusèrent de payer le nouvel impôt. Bien que la paix de Kilchberg (1440) et l'accord de Kappel (1450) aient amené une neutralisation militaire pendant la guerre de Zurich, la ville occupa non seulement le château, mais aussi, en mars 1468, la seigneurie de Wädenswil. Prenant ouvertement parti pour les sujets, Schwytz posta ses troupes à la frontière. La médiation des Confédérés empêcha le déclenchement d'hostilités. Une sentence arbitrale, prononcée par Berne en faveur de Zurich, mit fin à l'affaire.


Bibliographie
– P. Ziegler, «Der Wädenswiler Steuerstreit von 1467/68», in Winterthurer Jahrbuch, 14, 1967, 29-44

Auteur(e): Christian Sieber / GAR