10/05/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Bellwald

Comm. VS, distr. de Conches, située sur une hauteur entre la vallée du Rhône et celle de Fiesch, comprenant B. et les hameaux de Ried, Eggen, Bodmen et Fürgangen. Désignant d'abord la montagne (1273 Beliwalt, 1293 Belwalt), le nom fut ultérieurement attribué au village principal (1374 Zblattun). 266 hab. en 1850, 285 en 1900, 265 en 1950, 427 en 2000. En 1384, les hameaux se réunirent sous un statut communal (Bauernzunft); les eaux firent l'objet de réglementations en 1371 et 1436, l'alpage de Richinen en 1499; les statuts de la bourgeoisie datent de 1555. Au XIVe s., B. appartenait aux Rarogne et constitua, avec la vallée de Fiesch, l'un des neuf quartiers du dizain de Conches; le paiement de cens à l'évêque de Sion par des paysans est également attesté. B. faisait partie de la paroisse d'Ernen, avant de former lui-même une paroisse en 1697, à la faveur de la construction d'une église placée sous le vocable de Notre-Dame-des-Sept-Joies. Ernen conserva le droit de collation jusqu'en 1884. Fürgangen ne rejoignit la paroisse de B. qu'en 1963. La mise en service du chemin de fer (gare à Fürgangen) en 1915, d'un téléphérique en 1956 et de la route en 1962 fut à l'origine du développement touristique fébrile de cette commune de vocation traditionnelle agricole (6 remontées mécaniques, 1200 appartements de vacances et 4300 lits en 2002).


Bibliographie
MAH VS, 2, 1979, 290-347
Bellwald, 21993

Auteur(e): Philipp Kalbermatter / UG