Chamoson

Comm. VS, distr. de Conthey, rive droite du Rhône, sur le cône d'alluvions de la Losentse, comprenant C., Saint-Pierre-de-Clages, Grugnay, Mayens-de-C. 1050 Camusia, 1233 Scamosun. 1140 hab. en 1850, 1731 en 1900, 2053 en 1950, 2094 en 1980, 2497 en 2000. Vestiges du Néolithique (hache), habitat du Bronze final. C. fit partie de la seigneurie d'Ardon-Chamoson jusqu'en 1798, du district de Martigny de 1798 à 1815. Les communautés de C. et d'Ardon se différencient dès le Moyen Age, mais la commune de C. n'est totalement séparée de celle d'Ardon qu'en 1819. La paroisse, mentionnée en 1319, est incorporée à celle d'Ardon de 1334 au plus tard à 1832. Elle comprit Clages jusqu'en 1945. Un nouveau sanctuaire (1929-1930) a remplacé l'ancienne église Saint-André. Fréquentes inondations de la Losentse. Exploitation d'une mine de fer au début du XIXe s. C. a le plus grand vignoble du Valais (50 ha en 1880, 180 en 1944, 425 vers 1990), sur le cône de la Losentse, créé après les grands travaux du canal Sion-Riddes (1930-1940), la correction du Rhône (1936-1942), le remaniement parcellaire (1937-1938) et le creusement de canaux d'irrigation (1938-1966). Gare CFF en 1922. Le secteur primaire est en diminution constante; nombreux navetteurs surtout vers Sion.


Bibliographie
– E. Giroud, Chamoson, 1967

Auteur(e): Danielle Allet-Zwissig