Zwischbergen

Comm. VS, distr. de Brigue, sur le versant sud du col du Simplon, à la frontière italienne, comprenant le village de Gondo (localité principale) et, dans la vallée de Z. qui s'étend au sud-ouest, les hameaux de Bellegge, Bifig, Bord, Egerten, Furgge, Hof et Katzhalden. 1304 Zewischeneberuen, 1390 Zwisbergen. 59 habitants en 1798, 43 en 1850, 131 en 1900, 249 en 1950, 78 en 2000. La paroisse de Gondo existait déjà au XVIe s.; refondée en 1637, détachée en 1822 du diocèse de Novare pour rejoindre celui de Sion, elle est desservie depuis 1900 par le curé de Simplon. La paroissiale Saint-Marc remonte en partie au Moyen Age. Elle a deux filiales : la chapelle de Bord (1642) et celle du pèlerinage de Maria Bru (1715). La famille Stockalper posséda une mine d'or à Z. du XVIIe s. à 1875, Franz Joseph Burgener y exploita une mine de fer en 1741. Une société des mines d'or, qui frappait ses propres pièces de monnaie, fit faillite en 1896. Des sentiers mènent par le col de Z. dans la vallée de Saas et par le col Monscera en Italie. L'exploitation des alpages domine l'économie de la commune, dans laquelle jouent aussi un rôle les installations hydroélectriques (barrage de Z. sur le Grosswasser et centrale de Gondo, mis en service en 1952).


Bibliographie
– P. Arnold, Gondo-Zwischbergen an der Landesgrenze am Simplonpass, 1968
– J. Squaratti, Mein Zwischbergen, 2005

Auteur(e): Alois Grichting / ARI