Villars-Epeney

Comm. VD, distr. du Jura-Nord vaudois, hameau d'une douzaine de maisons, situé sur le vallon de l'Epeney. Le territoire communal, très exigu, s'étend sur la colline boisée qui sépare la Mentue de la rive sud du lac de Neuchâtel. 1177 Espiney (ruisseau), 1549 Villars-Espiney, également dénommé autrefois Villars-Roulier, du nom d'une famille originaire du lieu. 51 hab. en 1764, 40 en 1798, 62 en 1850, 51 en 1900, 50 en 1950, 27 en 1970, 50 en 2000. Au Moyen Age, la grange de V. appartenait à l'abbaye de Hautcrêt et à l'hospice du Grand-Saint-Bernard, les moines de Montheron détenant les droits sur les forêts de l'Espiney. Dès 1403, les Savoie rachetèrent ces droits qui passèrent à Berne en 1536. Les Bernois rattachèrent le hameau à Yvonand puis, en 1765, le constituèrent en commune. V. fit partie du bailliage, puis du district d'Yverdon (1798-2006). Au spirituel, V. a toujours relevé de la paroisse d'Yvonand (bailliage de Grandson), qui avait aboli la messe en 1532. Restée exclusivement agricole, la commune ne peut que difficilement assumer le maintien et le développement de ses infrastructures.


Bibliographie
– L. Michaud, Yverdon à travers son passé, 1969
– W. Barblan, A travers le Nord vaudois, 1989

Auteur(e): Philippe Heubi