Valeyres-sous-Ursins

Comm. VD, distr. du Jura-Nord vaudois. 1141 (env.) de Valeriis, 1151-1200 de Ualeres. 11 feux en 1550 (avec Sermuz, auj. comm. Yverdon-les-Bains), 30 feux en 1764, 227 hab. en 1850, 189 en 1900, 163 en 1950, 180 en 2000. Vestiges d'un refuge d'époque indéterminée et traces d'occupation romaine. V. fit partie de la paroisse d'Ursins, puis de celle de Gressy dès la Réforme. En 1317, la dîme fut donnée aux chartreux de La Lance. Les communautés d'Essert-Pittet, d'Ependes, de Suchy, d'Ursins, de Gressy et de Belmont décidèrent en 1415 de construire une maladrerie sur le territoire de V. Le village fit partie de la seigneurie de Belmont, puis de la châtellenie du même nom à l'époque bernoise (bailliage d'Yverdon) et du district d'Yverdon (1798-2006). Famille de petits chevaliers, vassale des Grandson-Belmont. Moulin dit de Gressy ou du Buron, mentionné dès 1334, en activité jusqu'au XXe s. L'économie est restée agricole. Société de laiterie (1880-1992). Ecole fermée en 1967 (bâtiment de 1852). Plan de zones en 1972.


Bibliographie
– O. Dessemontet, La seigneurie de Belmont au pays de Vaud, 1955

Auteur(e): Olivier Dessemontet