No 9

Bridel, Louis

naissance 6.7.1852 à Paris, décès 23.3.1913 à Tokyo, prot., de Moudon et Genève. Fils de Louis-Philippe-Benjamin, pasteur (Eglise libre), et de Louise Köster, de Francfort-sur-le-Main. Neveu de Georges-Victor ( -> 5), arrière-petit-neveu de Philippe-Sirice ( -> 12), demi-frère d'Auguste Bernus. ∞ Ida Meissner, fille de Fritz, professeur au collège de Bâle. Licencié en droit (Lausanne, 1879). Spécialiste du droit comparé de la famille et du statut juridique de la femme. Professeur de législation comparée et de droit civil français à Genève (1887-1900), puis de droit civil français à l'université impériale de Tokyo (1900-1912). Député (groupe national) au Grand Conseil genevois (1895-1898). Membre de l'Association genevoise pour la réforme de la condition légale de la femme, B. fut à l'origine de lois cantonales accordant des droits civils aux femmes. Il fut plusieurs fois délégué aux congrès de la Fédération internationale abolitionniste (contre la prostitution).


Oeuvres
La femme et le droit, 1884
Le mouvement féministe et le droit des femmes, 1893
Code civil suisse et code civil francais, 1909
Bibliographie
La Patrie suisse, no 510, 1913, 87
Recueil de généal. vaudoises, 1, 1922, 665-666

Auteur(e): Jean de Senarclens