Ryswick, traité de

Le ou plutôt les traités signés à Ryswick (Rijswijk, Hollande-Méridionale) mirent fin à la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Le 20 septembre 1697, la France faisait la paix avec les Provinces-Unies, l'Angleterre et l'Espagne. Le 30 octobre, un quatrième traité était signé avec l'empereur. Ces instruments mirent les XIII cantons et leurs alliés au bénéfice des traités, confirmant la Suisse en tant qu'Etat souverain. A la différence de ceux de Westphalie (1648), les éléments constituant le Corps helvétique y sont énumérés, de sorte que le territoire suisse est défini aux yeux des signataires. Les Provinces-Unies réservèrent ainsi les cantons et alliés évangéliques; l'empereur, réservant les membres de l'Empire, mentionna spécialement l'évêque et l'évêché de Bâle (art. LVI).


Sources imprimées
Actes et mém. des négociations de la Paix de Ryswick, 1725, 3, 113; 4, 39 (réimpr. 1974)
– F.W. Ghillany, Diplomatisches Handbuch, 1, 1855, 128
Bibliographie
– W. Rappard, Cinq siècles de sécurité collective (1291-1798), 1945, 458

Auteur(e): Alain François Berlincourt