Maître de corporation

Le maître de corporation de la Suisse alémanique (all. Zunftmeister), équivalent du prévôt, de l'échevin ou du roy des villes francophones, était à la tête d'une corporation urbaine. Généralement élu pour une année, il était souvent assisté de six assesseurs (Sizenier). Maître et sizeniers constituaient l'organe corporatif suprême, chargé de traiter les cas d'infraction aux règles corporatives et de régler les conflits internes. Dans les villes corporatives, les maîtrises, régulièrement investies, au cours des XIVe et XVe s., d'une participation à l'autorité politique, formaient la majorité des conseils avec les représentants de la noblesse et du patriciat. Les maîtres étaient élus par l'ensemble de la corporation ou par les sizeniers, qui se cooptaient. A Zurich et à Bâle, il existait aussi un premier prévôt des corporations (Oberstzunftmeister), qui faisait partie des magistrats suprêmes avec le bourgmestre.


Auteur(e): Katharina Simon-Muscheid / LA