No 1

Vogt von Altensumerau und Prasberg, Franz Johann

naissance 6.12.1611 au château d'Achberg près de Ravensburg, décès 7.3.1689, cath. Fils d'Albrecht et de Maria Salome von Sirgenstein. Neveu de Sixt Werner ( -> 2). Etudes à Dillingen (dès 1623), puis au Collegium germanicum de Rome (1629-1635), où V. fut ordonné diacre (1634), puis prêtre (1635). En revenant de Rome, il s'inscrivit à l'université de Pérouse. Chanoine des chapitres cathédraux d'Eichstätt (1634-1642), d'Augsbourg (1636-1650) et de Constance (dès 1636). En 1641, Urbain VIII le nomma évêque titulaire de Mégare et évêque auxiliaire de Constance, où il fut aussi président du conseil épiscopal (dès 1642) et vicaire général (1643-1645). Elu évêque en 1645 par le chapitre, il ne fut consacré que plus d'un an après, en raison de la vacance pontificale. Comme ses prédécesseurs, V. se défendit contre les ingérences dans la juridiction épiscopale. Pour mettre fin aux querelles, il conclut des accords avec l'abbaye de Saint-Blaise (1652), les bailliages de l'ordre teutonique de Franconie (1659) et d'Alsace (1659 et 1682), ainsi qu'avec le canton de Lucerne (1683). En conflit avec le nonce apostolique de Lucerne, il alla jusqu'à demander l'aide de l'empereur, protecteur de la nation allemande. Lors des négociations de la paix de Westphalie à Münster, qui mirent fin à la guerre de Trente Ans, il se fit représenter par son chancelier Johann Köberlein. Directeur convoquant du cercle de Souabe (et par conséquent figure politique importante pour les Habsbourg), V. se trouva aussi mêlé à la lutte entre les grandes puissances impériale et française pour l'hégémonie en Europe.


Bibliographie
HS, I/2, 429-432

Auteur(e): Herbert Frey / FP