10/11/2003 | communication | PDF | imprimer | 

Chamblon

Comm. VD, distr. d'Yverdon dès 1798. Village sur une colline de calcaire rouge, autrefois entourée par le lac. Début XIIe s. Chamblon. 125 hab. en 1776, 159 en 1798, 172 en 1850, 217 en 1870, 137 en 1900, 210 en 1950, 296 en 1980, 513 en 2000. Aux Uttins, vestiges attribuables au Néolithique (pilotis de chêne, haches en serpentine). Poste militaire romain. C. fit partie au Moyen Age de la seigneurie de Montagny-le-Corboz, du bailliage commun de Grandson après 1476. La seigneurie de Montagny, que se transmirent les familles bernoises Manuel, Zehender et de Weiss, fut acquise en 1762 par le baron de Brackel, Courlandais exilé qui fit construire un vaste château. Cour de haute justice (sans dernier supplice) et cour des fiefs. C. était géré par l'assemblée générale des communiers. C. dépendit de la paroisse de Montagny, réformée en 1532, de celle de Champvent dès 1834 et dispose d'une chapelle depuis 1932. Une carrière de calcaire rouge a été exploitée jusqu'en 1990. Dès 1981, une place d'armes d'infanterie s'étend sur la moitié des 470 hectares communaux. C. tend, depuis 1980, à devenir une zone résidentielle d'Yverdon-les-Bains.


Bibliographie
– L. Michaud, Yverdon à travers son passé, 1969
– V.-H. Bourgeois, Au pied du Jura, 31982, 43-45

Auteur(e): Philippe Heubi