20/08/2009 | communication | PDF | imprimer

Arrissoules

Comm. VD, distr. d'Yverdon dès 1798. Village sur un plateau qui domine de deux cents mètres la rive orientale du lac de Neuchâtel. 1148 Arresules. 52 hab. en 1764, 76 en 1850, 76 en 1900, 50 en 1950, 26 en 1980 et 37 en 2000. Grange du couvent d'Hauterive (fin XIe s.) puis du chapitre de Lausanne (XIIIe s.). A partir du XIVe s., A. fit partie de la seigneurie de Saint-Martin du Chêne, puis de 1536 à 1798 du bailliage d'Yverdon et était géré par l'assemblée générale des communiers. A. fut rattaché à la paroisse de Rovray, puis à celle d'Yvonand dès 1766. Situé sur l'ancienne route Orbe-Payerne, A. vécut d'une certaine activité commerciale jusqu'à la fin du XVIIe s. Dès le XVIIIe s., la route se détourna du passage escarpé des côtes d'A. (actuel chemin de la Reine Berthe) pour se frayer un nouvel axe le long du lac. L'absence de route reliant A. au canton de Fribourg limitrophe et l'exiguïté du territoire communal (83 ha) limitent les activités et le développement de la population. Outre quelques agriculteurs, la population se compose essentiellement de retraités.


Bibliographie
– H. Hertig, L. Vuille, Yverdon et son district raconté par la carte postale (1895-1925), 1982
– W. Barblan, A travers le Nord vaudois, 1989

Auteur(e): Philippe Heubi