Fonds monétaire international (FMI)

Le FMI fut fondé en juillet 1944 lors des accords de Bretton Woods, afin de garantir la stabilité du système financier international de l'après-guerre. Pour ce faire, le FMI met des lignes de crédit à disposition de pays membres ayant des problèmes de balance des paiements en imposant la mise en place d'une politique de rigueur économique, dite conditionnalité. Les droits de vote des pays membres sont fonction de leurs parts respectives au capital du FMI et par conséquent de leur puissance économique. La Suisse a adhéré au FMI en mai 1992, après que le référendum des organisations d'aide au développement, qui avaient critiqué les effets antisociaux de la politique du FMI, eut été repoussé en votation populaire. En 2002, la Suisse détenait 1,6% environ du capital du FMI et a depuis 1992 un siège au comité exécutif, fort de 24 personnes. Le FMI, qui a son siège à Washington et emploie quelque 2500 collaborateurs, comptait 184 pays membres en 2005.


Bibliographie
– D. Kaeser, Le Fonds monétaire international au tournant du siècle, 1994
Rapport annuel du conseil d'administration du FMI, 1997
– U. Gygi, Der IWF und nachhaltige Entwicklung: die Haltung der Schweiz, 1997
– P. Bosshard, «Alte Rezepte für Neue Krisen? Die Rolle des IWF in Ostasien, die Kapitalerhöhung des IWF und die Schweiz», in Erklärung von Bern, 1998

Auteur(e): Peter Bosshard / AN