• <b>Corsier-sur-Vevey</b><br>L'église et la cure en 1826, aquatinte de  Samuel Weibel (Collection privée, tous droits réservés).

Corsier-sur-Vevey

Comm. VD, distr. de Vevey dès 1798, sur la rive droite de la Veveyse. Hameau des Monts-de-Corsier. 1079 Corise; Corsier jusqu'en 1953. 689 hab. en 1764, 896 en 1798, 1096 en 1850, 2676 en 1888, 1195 en 1900, 1535 en 1950, 3200 en 2000. Traces archéologiques d'une succession d'édifices religieux ou funéraires du Bas-Empire à l'époque carolingienne. Terre de l'évêché de Lausanne dès 1079. Bien que l'évêque y ait maintenu ses droits régaliens jusqu'à la Réforme, C. devint entre 1090 et 1092 un fief de la famille de Blonay qui en inféoda une partie aux dynastes d'Oron en 1284. Soumis au plaid général de Lausanne. En 1536, les Bernois rattachèrent C. au bailliage de Lausanne; C. devint le siège de la cour de justice; la communauté était administrée par un conseil de six membres. Paroisse déjà avant 1228; l'église Saint-Maurice (mentionnée dès 1413) dépendait de Saint-Martin à Vevey. Le pape Jules II la donna au chapitre de Saint-Nicolas de Fribourg, donation contestée par le clergé de Saint-Martin qui gagna sa cause devant la cour de Rome en avril 1527. Le partage de la grande paroisse de C. eut lieu en 1816. C. demeura jusqu'au XXe s. une communauté vigneronne dans sa partie inférieure et agricole aux Monts-de-Corsier. Cette structure se modifia au profit d'une zone industrielle située au lieudit Fenil qui fournit depuis 1990 plus de sept cents places de travail dans le domaine du bâtiment, de la mécanique et du tabac. En 1892, C. perdit les quartiers de l'Arabie, de Plan-Dessous, de Plan-Dessus, de Sous-Crêt, des Crosets et du Faubourg-Saint-Antoine au profit de Vevey. C., comme les autres communes de la région, évolua en marge de la cité veveysanne; elle devint une commune résidentielle dans les années 1960.

<b>Corsier-sur-Vevey</b><br>L'église et la cure en 1826, aquatinte de  Samuel Weibel (Collection privée, tous droits réservés).<BR/>
L'église et la cure en 1826, aquatinte de Samuel Weibel (Collection privée, tous droits réservés).
(...)


Bibliographie
– R. Monod, L'église paroissiale de Corsier, 1952
– I. Ackermann-Gachet, Corsier-sur-Vevey, 1988
– «Chronique archéol.», in RHV, 1988, 175

Auteur(e): Elisabeth Salvi