No 1

Jezler [Jetzler], Christoph

naissance 20.12.1734 à Schaffhouse, décès 5.9.1791 après une chute au Säntis (comm. Schwende), sépulture Gais, prot., de Schaffhouse. Fils de Johann Georg, fourreur, et de Dorothea Karpfiss. Célibataire. Malgré son intérêt précoce pour les mathématiques, J. devint fourreur. A la mort de son père, il alla étudier auprès de Leonhard Euler à Berlin (1763-1765). En été 1765, lors d'un voyage à travers la Suisse, il effectua des mesures avec un baromètre à cuvette de son invention. Maisonneur de la ville de Schaffhouse (1766-1769), il combattit en vain la corruption. Etudes d'astronomie et de mathématiques à Paris et Londres (1771-1772). A son retour il entreprit de mesurer les forêts schaffhousoises. Inspecteur forestier (1774-1786), en outre professeur de mathématiques (1775) et de physique (1778) au Collegium humanitatis de Schaffhouse. Lors de son second séjour à Berlin (1776), il eut d'étroits contacts avec le mathématicien et naturaliste Johann Heinrich Lambert. Il soutint sans succès un projet d'orphelinat à Schaffhouse.


Bibliographie
– A. Steinegger, «Christoph Jezler», in SchBeitr., 33, 1956, 67-72
– K. Bächtold, «Christoph Jezler», in Schaffhauser Magazin, 24, 2001, no 3, 44-45

Auteur(e): Karin Marti-Weissenbach / DVU