No 74

Huber, Pierre

naissance 19.1.1777 à Genève, décès 22.12.1840 à Yverdon, prot., de Genève. Fils de François ( -> 25). Petit-fils de Jean ( -> 44), neveu de Jean-Daniel ( -> 46). ∞ 1805 Louise Burnand. Collaborateur de son père, H. fit paraître avec lui une édition révisée des Nouvelles observations sur les abeilles (1814). En 1810 déjà, il avait publié ses Recherches sur les mœurs des fourmis indigènes, rééditées en 1861. Ses travaux sur les papillons ont également fait date. En dehors de l'entomologie, H. s'intéressa à la physique, notamment aux instruments de mesure et à la météorologie. Excellent peintre. Il vécut à Yverdon dès 1824.


Bibliographie
– J. Trembley, éd., Les savants genevois dans l'Europe intellectuelle du XVIIe au milieu du XIXe siècle, 1988, 410
– D. Cherix, «De Voltaire aux fourmis en passant par les abeilles ou petite chronique de la famille Huber de Genève», in Actes des colloques insectes sociaux, 6, 1989, 1-7

Auteur(e): Karin Marti-Weissenbach / VW