• <b>Burtigny</b><br>La cure et l'église en 1829, aquatinte aquarellée de  Samuel Weibel (Collection privée, tous droits réservés).

Burtigny

Comm. VD, distr. de Rolle dès 1798. Village-rue du pied du Jura, sur la route du col du Marchairuz. 1144 Britiniaco, 1145 Brettignei. 243 hab. en 1764, 362 en 1850, 369 en 1900, 383 en 1910, 343 en 1950, 216 en 1970, 287 en 1990, 311 en 2000. Pierres à cupules; fonderie datant de l'âge du Bronze. Tumulus hallstattiens. Au Moyen Age, les seigneurs de Prangins, de Mont-le-Vieux et d'Aubonne se partageaient la contrée. Les droits de ces derniers devinrent prééminents en 1357. Sous le régime bernois, B. fit partie de la baronnie, puis du bailliage (1701) d'Aubonne. L'église de B. dépendait dès avant 1204 de l'abbaye de Bonmont; paroissiale, elle avait comme filiale Marchissy; dédiée à saint Pierre, elle fut reconstruite en partie en 1487. La paroisse réformée comprenait B., Saint-George, Marchissy, Longirod (jusqu'en 1667), Bassins (dès 1667) et Le Vaud. La cure date de 1809. En 1380, B. reçut avec les communes voisines des biens importants sur les montagnes du Marchairuz et, en 1527, pour un temps, la partie supérieure de la vallée de Joux. Un orphelinat appelé "la Maison" fut ouvert de 1889 à 1979. Malgré l'existence d'une fabrique de bouchons, B. est surtout un village agricole.

<b>Burtigny</b><br>La cure et l'église en 1829, aquatinte aquarellée de  Samuel Weibel (Collection privée, tous droits réservés).<BR/>
La cure et l'église en 1829, aquatinte aquarellée de Samuel Weibel (Collection privée, tous droits réservés).
(...)


Bibliographie
– M. Fontannaz, Les cures vaudoises, 1986, 231-238

Auteur(e): Germain Hausmann