19/04/2013 | communication | PDF | imprimer

Seigneux

Ancienne comm. VD, distr. de la Broye-Vully, ayant fusionné en 2011 avec Cerniaz (VD), Combremont-le-Grand, Combremont-le-Petit, Granges-près-Marnand, Marnand, Sassel et Villars-Bramard pour former la comm. de Valbroye. Située sur la rive droite de la Broye, comprenant, outre le village-rue de S., le hameau de Treize-Cantons sur la route Lausanne-Payerne. 1216-1250 Simuus. 14 feux en 1558, 190 hab. en 1764, 324 en 1850, 284 en 1900, 226 en 1950, 276 en 2000. Probable motte médiévale au lieudit Les Combes. Au XIIe s., l'évêque de Lausanne vendit à un noble de Dompierre la terre de S., que l'évêque Guillaume d'Ecublens racheta entre 1221 et 1229. Une partie du village resta à Dompierre comme fief qui passera ensuite aux seigneurs d'Estavayer, Jean le reconnaissant en 1558 après en avoir hérité de Claude, évêque de Belley. Les seigneurs de Villarzel et de Combremont-le-Grand avaient aussi des biens à S. Rattaché au domaine épiscopal de Lucens, le village était administré par son châtelain. Sous le régime bernois, il fit partie du gouvernement (bailliage) de Payerne (1536-1798), passa au district fribourgeois de Payerne (1798-1802), puis au district vaudois homonyme (1803-2006). S. releva de la paroisse de Dompierre (VD) jusqu'en 2000, lorsqu'elle fut réunie à celle de Granges-près-Marnand. Chapelle Saint-Jacques (1415). Fabrique de machines à Treize-Cantons. Plan de zone (1981). En 2000, près des trois quarts de la population active étaient des pendulaires. En 2005, le secteur primaire offrait presque 32% des emplois, le secondaire 53%.


Auteur(e): Fabienne Abetel-Béguelin