No 1

Argand, Ami

naissance 5.7.1750 (François-Pierre-Amédée) à Genève, décès 14.10.1803 à Genève, prot., bourgeois de Genève. Fils de Jean-Louis, horloger, et de Madeleine Gaudy. ∞ 1789 Isaline Marcet, fille d'Isaac, agronome. Etudes à Genève, où Horace Bénédict de Saussure lui donne le goût des sciences. Cours de chimie d'Antoine Laurent de Lavoisier et d'Antoine François Fourcroy à Paris. En 1780, A. installe près de Montpellier des distilleries basées sur une méthode de son invention. Il collabore à Lyon en 1783 aux expériences aérostatiques des frères Montgolfier. Ayant inventé une lampe à huile à double courant d'air et à mèche en forme de cylindre creux, il part la même année pour Londres où il fonde une manufacture. Le succès suscite de nombreuses imitations et contrefaçons, dont celle du pharmacien parisien Quinquet. En 1787, A. fonde une nouvelle manufacture à Versoix, à laquelle l'abolition des patentes porte un rude coup. Il inventa aussi avec Joseph Montgolfier le bélier hydraulique (1792) et perfectionna les machines à filer et à carder le coton.


Bibliographie
– B. Frommel et al., Ami Argand à Versoix, 1999

Auteur(e): René Sigrist