Rumendingen

Comm. BE, distr. de Berthoud, arrondissement administratif de l'Emmental, dans la vallée du Känerich. 886 Rumaningun. 97 hab. en 1764, 146 en 1850, 146 en 1900, 209 en 1950, 136 en 2000. R. relevait de la juridiction de Niederösch, dont il partagea l'histoire, dans le bailliage de Grasswil. Il pratiquait la céréaliculture (assolement). R. et Wynigen exploitèrent des pâtures en commun (fait attesté pour la première fois en 1518) jusqu'en 1777, non sans querelles (dès 1660). En 1841, R. répartit l'essentiel de sa forêt entre les exploitations rurales. Au spirituel, R. dépendit de Kirchberg, puis, dès 1953, de Wynigen. A partir du XIXe s., R. se tourna davantage vers Wynigen (école secondaire, regroupement scolaire). Depuis 2002, le secrétariat communal est géré par Wynigen. Le remaniement parcellaire (1941-1965) améliora l'agriculture qui continue à jouer un rôle prépondérant (34% des emplois en 2005). La commune donne à bail l'exploitation de sa carrière depuis 1963. Le Karolinenheim, fondé en 1914, est devenu un foyer (avec ateliers) pour adolescents souffrant d'un handicap mental.


Bibliographie
Heimatbuch des Amtes Burgdorf und der Kirchgemeinde Utzenstorf und Bätterkinden, 2 vol., 1930-1938
– H.P. Stähli, Rumaningun-Rumendingen, 1986
– U. Schneeberger, Bauinventar der Gemeinde Rumendingen, 2006

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / UG