Fédération suisse des femmes protestantes

Fondée sous l'impulsion du mouvement abolitionniste en 1901, l'Association des sociétés féminines suisses alémaniques en faveur d'un relèvement des bonnes mœurs s'engagea dans la lutte contre la prostitution (Abolitionnisme, mouvement pour le Relèvement moral). Sous le nom de Schweizerischer Verband Frauenhilfe (association suisse d'aide aux femmes), elle s'efforça dans l'entre-deux-guerres de secourir les femmes et les jeunes filles en détresse. A la suite du IIIe Congrès suisse des femmes (1947), elle fusionna avec d'autres sociétés évangéliques pour fonder la Fédération suisse des femmes protestantes (FSFP), mouvement moral qui souhaitait exercer une mission éducative et prendre position sur les problèmes de société (Mouvement des femmes). Les sociétés réunies à la FSFP se manifestèrent de plus en plus par leur ouverture sociale, leur engagement pour l'œcuménisme et la paix. Elles exigèrent l'égalité féminine. Elles financèrent des projets socialement utiles tels que l'ensemble d'habitations du Brahmshof à Zurich. Depuis 1971, la FSFP publie avec la Ligue suisse de femmes catholiques le journal Schritte ins Offene, périodique critique, et depuis 1991 le bulletin bilingue Info FSFP.


Bibliographie
– B. Schnegg, A.-M. Stalder, «Zur Geschichte der Schweizerischen Frauenbewegung», in Die Stellung der Frau in der Schweiz, 1984, 5-27
– L. Studer, éd., Des acquis - mais peu de changements?, 1995 (all. 1995)

Auteur(e): Elisabeth Joris / WW