06/09/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Association suisse des salariés évangéliques (ASSE)

Ancêtre de l'ASSE, la Caisse d'entraide sociale évangélique suisse fut créée en 1907 par des travailleurs appartenant aux Eglises libres, pour s'assurer contre les conséquences de conflits du travail. Ses membres passèrent rapidement de moins de 400 à 2000 après la grève générale. En 1920 elle devint l'ASSE qui, rejetant la lutte des classes, s'appuyait sur la Bible et la responsabilité sociale du christianisme. Le nombre des adhérents grimpa de 2244 en 1920 à 6510 en 1930 et 11 482 en 1940, pour culminer à 16 890 en 1951 et demeurer longtemps stationnaire. Mais il baissa rapidement dès 1980 (il était de 2430 en 1992). Pour cette raison, l'ASSE s'intégra à la Confédération des syndicats chrétiens de Suisse en 1982. Elle disparut en 1993 en se fondant dans le Syndicat chrétien de l'industrie, de l'artisanat et des services. L'ASSE, qui incarnait un quatrième courant à l'intérieur du mouvement syndical suisse (Syndicats), figura parmi les signataires de nombreuses conventions collectives de travail, à la demande même des employeurs.


Fonds d'archives
– Sozarch
Bibliographie
50 Jahre SVEA, [1970]
– R. Fluder et al., Gewerkschaften und Angestelltenverbände in der schweizerischen Privatwirtschaft, 1991
– B. Degen «"Draagt Elkanders Lasten"», in Geïnspireerde organisaties, 2007, 93-109

Auteur(e): Bernard Degen / AN