Tavernes, Les

Ancienne commune VD, district de Lavaux-Oron, ayant fusionné en 2012 avec Bussigny-sur-Oron, Châtillens, Chesalles-sur-Oron, Ecoteaux, Oron-la-Ville, Oron-le-Châtel, Palézieux, Les Thioleyres et Vuibroye pour former la commune d'Oron. Les T. sont constituées de cinq hameaux (Les Carboles, La Dause, Haut Crêt, Au Raffort, Le Saley), sur la rive gauche de la Broye. 1343 frigida villa ante altam crestam, 1382 in taberna ante altam crestam. 6 hab. en 1343, 11 feux en 1680, 83 hab. en 1764, 140 en 1850, 137 en 1900, 107 en 1950, 122 en 2000. Vestiges de l'église, du cloître et d'un caveau funéraire de l'abbaye de Hautcrêt mis au jour en 2006. Le territoire des T. fut concédé en 1134 par l'évêque de Lausanne à Hautcrêt. L'installation d'abergataires autour de l'abbaye fut à l'origine du village appelé Froideville. En 1342, Hautcrêt autorisa la construction d'une auberge avec écuries (sur le chemin du Dézaley), qui donna plus tard son nom au village (les deux noms, Froideville et Les T., coexistèrent jusque vers 1670). Confirmé par Berne en 1542, le droit de taverne fut supprimé en 1757. Une grange de Hautcrêt, bâtie à La Dause en 1154, fut reconstruite au XVIe s. et érigée en château du fief noble de la famille de Joffrey en 1665. Les T. firent partie du bailliage bernois d'Oron (1557-1798), puis du district d'Oron (1798-2006). Paroisse d'Oron-Châtillens. En 1814, Les T. se séparèrent de Châtillens et d'Essertes pour constituer une commune. Carrière de grès et de lignite exploitée au tournant du XXe s. Village agricole.


Bibliographie
– B. Gross, Autour de l'Abbaye de Haut-Crêt, 2000

Auteur(e): Olivier Frédéric Dubuis