• <b>Albert de Gallatin</b><br>Gravure sur acier coloriée, réalisée d'après un portrait peint vers 1830 par  Alonzo Chappel (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann).

No 1

Gallatin, Albert de

naissance 29.1.1761 (Abraham Alphonse Albert) à Genève, décès 12.8.1849 à Astoria (New York), prot., de Genève, Américain dès 1785. Fils de Jean, négociant, et de Sophie Rolaz. ∞ 1) Sophie Allègre, fille de William, 2) 1794 Hannah Nicholson, fille de James. Emigré aux Etats-Unis en 1780, G. est professeur de français à Harvard (1781-1783), commerçant, puis fermier en Virginie (1784). En 1795, il fonde la ville de New Geneva avec Jean-Louis Badollet et Jean-Antoine Cazenove. Député à l'Assemblée constituante de Pennsylvanie (1789), membre de la Chambre des représentants (1790), puis du Sénat (1793), G. est secrétaire aux Finances sous Thomas Jefferson (1801-1813) avant d'être nommé ambassadeur à Saint-Pétersbourg (1813), au congrès de Gand (1814) et à Paris (1816-1823). En 1824, il refuse l'élection à la vice-présidence des Etats-Unis. Ambassadeur extraordinaire à Londres (1826-1827). Retiré de la vie politique en 1830, G. est l'un des fondateurs de l'université de New York, dont il a été le premier recteur. En 1842, il fonde la Société américaine d'ethnologie.

<b>Albert de Gallatin</b><br>Gravure sur acier coloriée, réalisée d'après un portrait peint vers 1830 par  Alonzo Chappel (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann).<BR/>
Gravure sur acier coloriée, réalisée d'après un portrait peint vers 1830 par Alonzo Chappel (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds, AEG
Bibliographie
– W.E. Rappard, Albert Gallatin, citoyen de Genève, ministre des Etats-Unis, 1917
– Th. Aitken, Albert Gallatin, 1985
– H.E. Bovay, Albert Gallatin, un ouvrage de référence, 2000

Auteur(e): Martine Piguet