21/12/2010 | communication | PDF | imprimer

Palézieux

Comm. VD, distr. de Lavaux-Oron, en aval du confluent de la Broye et de la Mionnaz, formée de deux localités, P.-Village et P.-Gare. 1134 de Palaisol. 50 feux en 1416, 261 hab. en 1764, 426 en 1850, 587 en 1900, 635 en 1950, 1091 en 2000. Tombe de l'âge du Bronze, villa au lieudit Le Martinet (thermes, mosaïque, hypocauste) à proximité de la voie romaine de Vevey à Moudon. Au début du XIIe s., les nobles de P. érigèrent un château contrôlant le pont sur la Broye. En 1302, tandis qu'une partie des terres avait été cédée à l'abbaye de Hautcrêt et à l'évêque de Lausanne, le château et la seigneurie étaient vendus à Nicolas de Billens. La famille de P. fut dès lors dépossédée de ses biens dans la région. En 1344, le bourg, entouré d'une enceinte et de fossés, était doté de franchises par Humbert de Billens, qui transforma alors le château. En 1381, la terre de P. passa par héritage à François de Gruyère, seigneur d'Oron. En 1398, le comte de Gruyère concédait aux habitants le droit d'établir annuellement des gouverneurs. A la faillite de Michel de Gruyère, P. passa sous la souveraineté de Berne et fut intégré au bailliage d'Oron (1557-1798). La commune fut ensuite rattachée au district d'Oron (1798-2006). La paroisse de P. est citée dès le XIIe s.; l'église Saint-Pierre fut donnée à Hautcrêt en 1196. L'édifice actuel date de 1828-1829. Un moulin sur la Broye est signalé en 1279. Du château, déjà en ruine en 1629, ne restent que quelques pans de mur. Gare des lignes Lausanne-Berne (1862) et P.-Châtel-Saint-Denis-Montbovon (1901), halte à P.-Village sur la ligne P.-Lyss (1875). Commune agricole (quinze exploitations en 2000) avec des zones artisanales et industrielles (Siemens-Albis SA de 1962 à 1992, produits pharmaceutiques), P. est pressenti comme pôle de développement économique. L'Institut agricole et professionnel de Serix (1863), devenu en 1916 l'Internat pédagogique et thérapeutique, est depuis 1994 l'Institut romand d'éducation de Serix.


Bibliographie
– W. Lacher, La chronique de Palézieux, 2 vol., 1955-1958
– M. Fontannaz, Les cures vaudoises, 1986, 104-107, 420

Auteur(e): Emmanuel Abetel