Berthelier, Philibert

naissance vers 1465 à Virieu-le-Grand (Ain, F), décès 23.8.1519 à Genève, de Genève, bourgeois de Fribourg dès 1513. Fils d'Antoine, riche propriétaire de vignobles et d'une tannerie en Valromey, bourgeois de Genève en 1464. ∞ Amblarde Du Crest. B. étudie le droit, probablement à Chambéry où il se trouvait en 1485. Bien que propriétaire de deux maisons à Genève, acquises en 1482 et 1485, il conserve des liens avec son lieu d'origine, terre de Savoie. Il défend les intérêts du duc Philippe II dans la liquidation de la seigneurie de Virieu, puis se met au service du nouveau seigneur, René, bâtard de Savoie, qu'il accompagne dans sa campagne en Italie avec les armées de Louis XII (1502-1503). A son retour, B. s'installe définitivement à Genève. En 1505, il est nommé capitaine de la compagnie des archers et membre du Conseil des Cinquante, rétabli la même année. En 1506 déjà, il s'oppose à Charles III de Savoie en refusant de lui prêter l'artillerie de la ville. Il est élu membre du Petit Conseil en 1512, succède au dernier abbé des Enfants de Genève (chargés de la garde de la cité), devenant leur premier capitaine général. En 1517, B. est accusé à tort d'avoir trempé dans un complot contre la vie de l'évêque. Il quitte alors Genève pour se réfugier pendant quelques mois à Fribourg, où il négocie une combourgeoisie entre les deux villes. Les syndics de Genève l'acquittent au début de 1519 des charges pesant sur lui. Quelques mois plus tard cependant, l'évêque le fait arrêter par son vidomne et, contre les droits des citoyens, le condamne à mort. B. est exécuté devant le château de l'Ile.


Bibliographie
– Ch. Borgeaud, «Philibert Berthelier, Bezanson Hugues, pères de la combourgeoisie de Genève avec Fribourg et Berne», in Etrennes genevoises, 1927, 18-45

Auteur(e): Micheline Tripet