17/11/2008 | communication | PDF | imprimer

Mézières (VD)

Comm. VD, distr. de Lavaux-Oron. Grand village-rue du Jorat, au croisement des routes Vevey-Moudon et Oron-Echallens. 1228 Messeretes. 10 feux en 1432, 290 hab. en 1803, 476 en 1850, 498 en 1900, 494 en 1950, 714 en 1980, 969 en 2000. Hache de l'âge du Bronze, vestiges d'un aqueduc, villa gallo-romaine, nécropole du haut Moyen Age. Détaché de la seigneurie de Vulliens pour former les deux coseigneuries de M.-Les Cullayes (vers 1370), M. passa des seigneurs de Blonay aux Lenzbourg (vers 1536-1544), puis à diverses familles (Meyer, Du Moulin, Graffenried, Diesbach) jusqu'en 1798. La coseigneurie, qui relevait de la châtellenie de Carrouge (VD), fut incorporée au bailliage bernois de Moudon (1536-1798), puis au district d'Oron (1798-2006). Paroisse dès le XIIIe s., église (mentionnée en 1228) sur laquelle fut construit un temple (1706-1707 et 1731, restauré en 1923 et 1978), cure (1756). Siège du consistoire. Ecole commune avec Carrouge dès le XVIIe s., collège intercommunal (1978). Société coopérative de laiterie (1883). Théâtre du Jorat (1908). Ancienne station importante sur la ligne ferroviaire Lausanne-Moudon (1902-1962, auj. ligne d'autobus). La commune a connu un fort développement résidentiel. Plan de zone (1982).


Bibliographie
Mézières au fil du temps, 1987

Auteur(e): Olivier Frédéric Dubuis