01/09/2008 | communication | PDF | imprimer

Maracon

Comm. VD, distr. de Lavaux-Oron, sur la rive droite de la Broye, comprenant le village de M., plusieurs hameaux (celui du Very fut transféré d'Ecoteaux à M. en 1872) et, depuis 2003, La Rogivue. 1201/1250 Montimarascon. 28 feux en 1337, 19 en 1558, 197 hab. en 1764, 350 en 1850, 326 en 1900, 230 en 1950, 344 en 2000. Nécropole d'époque indéterminée. Une moitié de M. appartint aux seigneurs de Pont (dès 1287), puis passa aux sires d'Oron (XIVe-XVe s.), aux Champion de Cheseaux (début XVIe s.) et à Berne (dès 1547). L'autre moitié releva au XIIIe s. de la seigneurie de Palézieux, dont elle partagea le sort jusqu'en 1557. M. fut incorporé au bailliage d'Oron sous l'Ancien Régime (1557-1798), puis passa au district d'Oron (1798-2006). Château en ruine en 1660, incendié en 1735. A la Réforme, le village fut détaché de la paroisse d'Attalens pour être annexé à celle d'Oron-Châtillens, puis à celle de Palézieux (1838). Chapelle Saint-Georges (XIIIe s.), temple (1823), chapelle catholique (1947). Ecole commune avec Ecoteaux (1664). Création du réseau d'eau potable en 1911 par l'achat de sources au Niremont (comm. Châtel-Saint-Denis). Agriculture, élevage et économie laitière (huit exploitations en 2000). Gravière, scierie (1866-1982), menuiserie industrielle.


Bibliographie
– Ch. Pasche, La contrée d'Oron, 1895 (réimpr. 1991)

Auteur(e): Olivier Frédéric Dubuis