No 3

Bianchi, Isidoro

naissance 20.7.1581 à Campione d'Italia, décès 11.12.1662 à Campione, cath., de Campione. Fils de Bernardino. ∞ Fiorbellina Ferrari. On sait que B. fit un voyage à Prague en 1605. Peintre et stucateur, il travailla dès 1617 à Campione et à Turin, où il décora les résidences des ducs de Savoie. Il peignit en 1618 les fresques de l'église paroissiale de Santa Maria Rezzonico (lac de Côme) et en 1623 celle de Saint-Fidèle à Côme. La même année, il commença à collaborer avec Pier Francesco Mazzucchelli dit le Morazzone, qui eut sur son style une influence déterminante. Ils dessinèrent des architectures en trompe-l'œil dans la villa Crespi la Gallia à Côme et travaillèrent à des fresques au château de Rivoli (Piémont). A la mort du Morazzone (1626), B. poursuivit ces travaux qu'il acheva en 1643 avec ses fils Pompeo et Francesco. Avant 1625, il réalisa les fresques de l'abside de Notre-Dame-du-Pont, sur la rive de la Rovana à Cevio. Entre 1628 et 1638, il travailla à la décoration de Notre-Dame-des-Hirondelles (Santa Maria dei Ghirli) à Campione. Il était alors au faîte de sa carrière à Turin: Victor-Amédée Ier de Savoie le nomma peintre ordinaire de la cour en 1631 et le fit chevalier en 1634. En 1633, B. réalisa avec ses fils la décoration intérieure du château du Valentino. Dès 1639, il s'installa définitivement à Campione; il exécuta dès lors de très nombreuses peintures en Lombardie, dont les fresques des églises paroissiales de Brenzio (1639-1640) et de Pianello Lario (1640-1641), celles de Notre-Dame-de-la-Caravina à Cressogno (1648-1657) et celles de la XIe chapelle du chemin de croix du Sacro Monte à Varèse (1650-1654).


Bibliographie
DBI, 10, 129-132
– M. De Angelis, «Per l'attività lombarda di Isidoro Bianchi», in Arte Lombarda, 1990, 92-93, 110-117
– M. De Angelis, Isidoro Bianchi, 1993
DBAS, 103

Auteur(e): Laura Damiani Cabrini / LT