Ferlens (VD)

Ancienne commune VD, district de Lavaux-Oron, ayant fusionné en 2016 avec Carrouge (VD) et Mézières (VD) pour former la commune de Jorat-Mézières. F. fit partie de la commune de Servion jusqu'en 1820. Village du Jorat, situé sur la rive gauche de la Broye, limitrophe du canton de Fribourg à l'est. Vers 1147/1150 Ferlens. 15 feux en 1680, 208 hab. en 1803, 229 en 1850, 209 en 1900, 158 en 1950, 265 en 2000. Nécropole, probablement des VIIIe et IXe s., mise au jour en 1825 et 1957, avec de nombreux squelettes de très grande taille. Deux habitants de F. sont mentionnés vers 1147-1150 dans une donation au couvent de Hautcrêt par l'abbé de Saint-Maurice. Au Moyen Age, F. fit partie de la seigneurie d'Oron. Après la conquête bernoise de 1536, le village fut intégré au bailliage de Moudon puis, en 1557, à celui d'Oron nouvellement constitué. Il fit ensuite partie du district d'Oron (1798-2006). Au XVIIIe s., Berne, les chartreux de la Part-Dieu et les Crousaz de Corsier se partageaient la dîme de F. Au spirituel, le village a toujours dépendu de la paroisse de Mézières. En 2000, le secteur primaire offrait encore plus de la moitié des emplois, mais plus des deux tiers des personnes actives travaillaient hors de la commune.


Bibliographie
– Ch. Pasche, La contrée d'Oron, 1895 (reprint 1991)

Auteur(e): Paola Crivelli