Sellon [de]

Famille genevoise originaire de Nîmes. Réfugié huguenot, Jean (av. 1682-1757) fut reçu à la bourgeoisie de Genève en 1699. Il épousa Françoise Boissier et s'associa à la famille de cette dernière dans le négoce international (comptoirs à Londres, Gênes et Paris); il fit construire un hôtel particulier à la rue des Granges à Genève (1720-1723). Ses fils poursuivirent l'ascension sociale de la famille: Gaspard (1702-1785) entra au Conseil des Deux-Cents en 1746 et acquit la seigneurie d'Allaman en 1755; Jean-François (1707-1790) reprit la maison de banque de son beau-père Donat Chabert à Paris et fut administrateur de la Manufacture royale des glaces de Saint-Gobain (1741-1763), ainsi que ministre de Genève à Paris (1749-1764). Son fils Jean (1736-1810), grand-père de Cavour, fut créé comte du Saint Empire par Joseph II en 1786 et inaugura la tradition de mécenat qui rendit célèbre Jean-Jacques ( -> 1).


Fonds d'archives
– AFam Revilliod de Sellon, AEG
Bibliographie
– H. Wagner, «Pedigree of the families of Boissier, Sellon and de Villettes», in Proceedings of the Huguenot Society of London, 1914
Le refuge huguenot en Suisse, cat. expo. Lausanne, 1985, 127-128

Auteur(e): Lucien Boissonnas