Dufaux

Famille originaire de Boveresse, installée à Genève avec Jean-Antoine, allié Dutoit, qui s'y marie en 1773, et dont les deux fils sont à l'origine de dynasties d'artistes. La branche aînée, celle des émailleurs, est issue de Jean-Antoine (1775-1855), allié Pourrière, dessinateur d'indiennes, installé à Lyon puis à Boudry, bourgeois de Genève dès 1823. Louis (1802-1884), son fils, né à Lyon, venu de Boudry à Genève au début du XIXe s., se spécialise dans la peinture de fleurs sur émail et fabrique ses propres émaux. Ses fils Pierre (1825-1873) et Marc (1833-1887, aussi député au Grand Conseil), ses petits-fils Antoine (1866-1936, aussi directeur du Musée d'art et d'histoire) et Gabriel (1879-1938) poursuivent cette double tradition d'artistes et d'industriels, illustrée aussi par sa fille, épouse Millenet, les enfants et petits-enfants de celle-ci. La branche cadette descend de David-Henri (1785-1871), graveur et sculpteur, ancêtre d'une dynastie de graveurs, sculpteurs et peintres: Frédéric-Guillaume (1820-1872), Frédéric ( -> 2) et Henri ( -> 3). Ce dernier et son frère Armand ( -> 1), pionniers de l'aviation, créent aussi l'entreprise Motosacoche. Leurs deux cousins Charles (1879-1950) et Frédéric (1881-1962), industriels (automobiles puis éclairage) battent le record mondial de vitesse automobile en 1905.


Fonds d'archives
– AEG
– AEN
Bibliographie
DBAS, 282-283, 729

Auteur(e): Martine Piguet