• <b>Boissier</b><br>La Grande Boissière à Genève, sur la rive gauche du Rhône. Détail d'une gouache de  Jean Du Bois,  vers 1828 (Bibliothèque de Genève, Sammlung Paul Chaix; photographie A. & G. Zimmermann). Construite au XVIII<SUP>e</SUP> siècle, cette demeure fut réaménagée à la fin du XIX<SUP>e</SUP>. Aujourd'hui siège de l'Ecole internationale de Genève, fondée en 1924 avec le concours du sociologue Adolphe Ferrière.

Boissier

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Famille protestante de Sauve (Languedoc) établie à Genève à la fin du XVIIe s. Les B., marchands banquiers d'Anduze, installèrent des comptoirs à Genève et à Gênes lors des persécutions ayant précédé la Révocation de l'édit de Nantes. Deux frères, Guillaume et Jean, reçus habitants à Genève en 1689, obtinrent la bourgeoisie en 1695 et 1699. Leur père Gaspard, leur associé avec les Nîmois Henri de Vignolles et Jean-Jacques Naville, les avait précédés tout en restant Français. Guillaume, époux d'Isabeau Naville, sœur de Jean-Jacques, eut d'elle huit enfants dont Gaspard (décès 1730), qui fit construire la Grande Boissière à Grange-Canal (comm. Genève) et ouvrir en 1720, avec son frère Pierre et son beau-frère Jean Sellon, le chantier du siècle à la rue des Granges (hôtels particuliers nos 2, 4 et 6 actuels). Négociants, armateurs, banquiers, les premiers B. s'illustrèrent dans les affaires, comme leurs descendants, membres des Conseils et alliés aux familles patriciennes les plus influentes (Tronchin, Lullin, Turrettini, Saussure, Candolle, Pictet) le feront dans les sciences, la politique et la philanthropie avec Edmond ( -> 1) et Henri ( -> 2). La lignée de Jean-François (1736-1811) devint bourgeoise de Bienne en 1796, de Mitlödi en 1804 et de Valeyres-sous-Rances, où elle possède le Manoir, en 1840. Héritière par mariage des Butini, elle continua, avec Agénor (1841-1913), l'œuvre charitable d'Adolphe Butini, et brilla au XXe s. à la Croix-Rouge (Léopold -> 4 et Pierre) et dans l'armée (Jacques -> 3). La branche aînée, dite de Ruth (Cologny), issue de Jean-Jacques (1729-1790), s'affirma dans les Conseils (Emile fut conseiller d'Etat de 1898 à 1900), dans la diplomatie (André et Gustave) et dans l'agronomie.

<b>Boissier</b><br>La Grande Boissière à Genève, sur la rive gauche du Rhône. Détail d'une gouache de  Jean Du Bois,  vers 1828 (Bibliothèque de Genève, Sammlung Paul Chaix; photographie A. & G. Zimmermann).<BR/>Construite au XVIII<SUP>e</SUP> siècle, cette demeure fut réaménagée à la fin du XIX<SUP>e</SUP>. Aujourd'hui siège de l'Ecole internationale de Genève, fondée en 1924 avec le concours du sociologue Adolphe Ferrière.<BR/>
La Grande Boissière à Genève, sur la rive gauche du Rhône. Détail d'une gouache de Jean Du Bois, vers 1828 (Bibliothèque de Genève, Sammlung Paul Chaix; photographie A. & G. Zimmermann).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds, AEG et BPUG
Bibliographie
– Galiffe, Notices généal., 2, 72-73
Almanach généal. suisse, 1, 712; 4, 768-774; 6, 859-862
– E. Boissier, Les familles Boissier et Butini, 1941-1942, dactyl.

Auteur(e): Gabriel Mützenberg